Historique

Comme toute bonne histoire de musicien, l'histoire de notre harmonie commence dans une brasserie !
C'est en effet dans un tel établissement qu'en juin 1882, une poignée de "mordus" de l'époque fonde la jeune société "Orphéon Musical". Après plus d'un siècle, quelques crises majeures et autres guerres mondiales plutôt vigoureuses, l'association qu'ils ont fondée existe toujours !

L'histoire de l'Orphéon ne s'écrit pas qu'au fil des concours, des drapeaux et des chefs prestigieux ... elle est avant tout une histoire de musiciens, d'hommes et (depuis les années 1970 seulement !) de femmes qui ont su faire en sorte que l'aventure musicale se renouvelle sans cesse.

Commençons tout de même par nos glorieux anciens. L'Orphéon a eu la chance de voir à sa tête des directeurs de grande qualité, qui ont su faire de l'harmonie une référence parmi les ensembles amateurs. Parmi les plus anciens, Jules Cabrol, chef d'orchestre professionnel et compositeur, a spécialement composé pour l'Orphéon et contribué à enrichir le répertoire original pour musique d'harmonie, avec des pièces dépassant largement la simple marche.


Plus récemment, Julien Werlen a su mener l'Orphéon dans les plus hautes sphères, l'aboutissement étant le premier prix obtenu en 1959 au concours international de Bree (Belgique) avec un "Rienzi" resté dans les annales. Wagner, quand tu nous tiens !


René Stoecklin, lui aussi wagnérien convaincu, a su maintenir la qualité musicale de l'ensemble malgré un contexte culturel défavorable aux harmonies. Dans les années 1970, il a su montrer envers et contre tout, que la musique d'harmonie n'est pas "ringarde", grâce à un répertoire d'une grande originalité alliant compositions originales pour musique d'harmonie et pièces classiques transcrites qui font aujourd'hui la richesse de notre répertoire. Enfin, Roger Lentz et depuis 1996 Maurice Kuntz se sont succédés à la baguette pour ramener l'Orphéon sur la voie des concours, avec deux premiers prix obtenus en 1990 et 2000.

Entre temps, l'Orphéon Musical est devenu Orphéon Municipal en 1963, par fusion avec l'ancienne musique municipale. Cette fusion voulue par les élus de l'époque n'a pas enlevé son âme à l'Orphéon, mais lui a, au contraire, ajouté une composante majeure : l'attachement à sa ville, dont l'harmonie célèbre tous les moments officiels. Le Maire de Mulhouse est depuis lors président de droit de l'Orphéon.

Mais derrière ces 133 ans d'histoire se trouve un fil conducteur impalpable : une âme, une tradition ... Mais pas de celles qui paralysent et finissent par fossiliser, sinon l'Orphéon serait mort il y a longtemps déjà. La tradition de l'Orphéon continue de vivre et de s'enrichir chaque année : de jeunesse, de richesse humaine, de convivialité et, bien sûr, de musique !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
(c) Orphéon Municipal de Mulhouse by Dany & Noldi